Entreprise de maçonnerie

La maçonnerie

La maçonnerie est le corps de métier qui consiste à assembler des matériaux, à l’aide d’un mortier, pour construire une habitation. Dans le langage courant, ce terme désigne également les travaux d’habillages des ensembles, comme par exemple la pose de carrelage ou encore d’enduit. Une entreprise de maçonnerie entre dans la catégorie du « gros œuvre ».

Dans la rénovation de votre habitation, le maçon pourra donc effectuer les différentes tâches suivantes :

  • Refaire les fondations
  • Construction de murs porteurs
  • Construction de cloisons
  • Construction de façade
  • Installation d’une piscine
  • Travaux d’habillage (enduit, carrelage …)

Une maçonnerie est composée de trois éléments :

  • Le corps : on utilise principalement des blocs de béton ou de la pierre.
  • Le liant : c’est le matériau qui est utilisé pour faire le mortier (généralement ciment ou plâtre).
  • Le mortier : c’est le mélange d’un liant avec un agrégat et de l’eau. Par exemple, le mortier de ciment est composé de ciment, sable et d’eau.

Une des révolutions les plus importante qui a eu lieu dans le monde de la maçonnerie est l’invention du béton armé. En effet, cette dernière nécessite moins de savoir-faire que le taillage de pierre.

Pourquoi faire appel à un maçon lors de la rénovation de votre bien ?

Pourquoi faire appel à un maçon lors de la rénovation de votre bien ?

Les maçonneries sont endommagées régulièrement par des facteurs extérieurs telle que : l’humidité, la pression, la température et beaucoup d’autres. En outre leur qualité d’apparence, les maçonneries ont un rôle très important dans la durabilité et la stabilité de votre bien. Ces infrastructures composent donc le corps de votre logement, il est donc indispensable de les maintenir en bon état.

 

L’agence ADR distingue deux types de travaux de maçonnerie :

Dans la rénovation de votre habitation, le maçon pourra donc effectuer les différentes tâches suivantes :

  • Refaire les fondations
  • Construction de murs porteurs
  • Construction de cloisons
  • Construction de façade
  • Installation d’une piscine
  • Travaux d’habillage (enduit, carrelage …)

Une maçonnerie est composée de trois éléments :

  • Le corps : on utilise principalement des blocs de béton ou de la pierre.
  • Le liant : c’est le matériau qui est utilisé pour faire le mortier (généralement ciment ou plâtre).
  • Le mortier : c’est le mélange d’un liant avec un agrégat et de l’eau. Par exemple, le mortier de ciment est composé de ciment, sable et d’eau.

Une des révolutions les plus importante qui a eu lieu dans le monde de la maçonnerie est l’invention du béton armé. En effet, cette dernière nécessite moins de savoir-faire que le taillage de pierre.

Le coulage de béton

Cette technique est utilisée pour les murs aussi bien que pour les sols (dalles de béton ou coursives). Dans cet article nous allons plus précisément indiquer les étapes qui composent la construction d’un mur en béton armé (car plus complexe).

La principale fonction de ce dernier est de consolider une fondation ou un mur d’une construction. Le mur est composé de béton (comme tout mur standard) auquel on vient rajouter une armature en acier. Cette dernière est construite à partir de barre en fer soudées entre elles. Le diamètre de ces barres peut aller de 4 mm à 40 mm selon l’épaisseur du mur.

La première étape concerne la préparation du mélange qui sera coulé. Ce dernier est généralement composé des matériaux suivants : ciment, eau, gravier sable. Cette mixture est réalisée dans une bétonnière qui tourne en permanence et qui est remplie peu à peu par les maçons.

La deuxième étape est le coulage de la fondation du mur, aussi appelé béton de propreté. Elle fait environ 5cm de hauteur et va permettre de faire la liaison entre le sol et le mur. Mais c’est aussi le moment où le maçon viendra placer les barres de fer.

Une fois la fondation coulée, les artisans viendront poser une ou plusieurs rangées de parpaings. Il est aussi possible d’utiliser un coffrage, construit à l’aide de planches de bois.

Lorsque la structure est en place, il suffit de la remplir avec du béton.

Une fois le mur fini, il faut souvent passer de l’enduit afin de couvrir les parpaings et de le rendre plus joli. Cette tache peut aussi être réalisée par le maçon.

Le taillage de pierre

L’usage de la pierre pour la construction de vos murs offre une authenticité et un caractère à votre maison. Néanmoins, avec les années, elles peuvent perdre de leur charme et il est nécessaire de faire une rénovation, intérieur comme extérieur, afin qu’elle retrouve son éclat d’antan. Voici comment se déroule la rénovation d’une maison en pierre :

La première étape consiste à identifier les problèmes. Ils peuvent être de diverses natures : perte de solidité, joints effrités, pierres abîmées ou inexistantes, fissures apparentes. Attention, si vous remarquez un de ces défauts dans votre habitation, faites appel à un spécialiste de l’Agence ADR pour une inspection. La stabilité de votre habitation peut être en jeux.

Une fois ces éléments identifiés et les travaux planifiés, le maçon débutera le chantier par un nettoyage profond des murs extérieurs. À l’aide d’un nettoyeur haute-pression, il supprimera la présence de mousse ou poussière. Il va sans dire que le chantier est protégé avant de débuter toute manipulation.

Une fois les murs propres, le maçon va venir gratter et creuser les joints (espaces entre les pierres). Le but de cette opération est d’enlever le mortier défaillant ou trop vieux. Il permet également de préparer l’adhésion du nouveau mortier.

Lorsque que les murs sont prêts à recevoir le nouveau mortier, l’artisan va s’attaquer à la préparation de ce dernier. Comme évoqué précédemment, le mortier est composé d’un liant, d’un agrégat et d’eau. Sa composition exacte sera déterminée par le maçon suivant la composition qui a été utilisée précédemment ainsi que s’il s’agit d’un mur intérieur ou extérieur. On utilise généralement de la chaux et du sable. Il est possible d’intégrer du ciment à votre mortier pour plus de solidité. Néanmoins, le ciment ne permettra pas à votre mur de respirer.

Le maçon viendra ensuite combler les joints avec le nouveau mortier, en d’autre mots remplir les espaces entre les sommets des pierres. Pour ce faire, l’artisan utilisera une truelle langue de chat. Il est important que le mortier posé soit lisse : sans présence de bosse ni de creux.

La rénovation de votre mur sera alors presque finie car il suffira d’attendre une période de 24 heures pour que les joints sèchent et durcissent. Il faudra alors venir les brosser à l’aide d’une brosse à chiendent humide, pour faire ressortir les pierres.

Mur en pierre maçonnerie

Le conseil de l’Agence ADR :

Ces rénovations peuvent paraître simple, néanmoins pour avoir un résultat satisfaisant il est nécessaire d’avoir un savoir-faire dans ce domaine. En effet, les finitions et le rendu attendus sont délicats à obtenir. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel.